Ca a commencé demain... - problèmes de logique, de chronologie, d'archéologie. (début)

Publié le par la-rage-et-le-ballon.over-blog.com

On y est. Demain ce sera l'année, ce sera le mois, ce sera le jour et l'heure. Enfin. Le coup d'envoi du premier match sera donné à 18h00, heure française, allemande, sudafricaine et mondiale pour un mois. (http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/06/09/des-milliards-de-terriens-a-l-heure-africaine_1369936_3242.html#ens_id=1245881) Suivront la première faute, la première touche, la première tête, le premier corner, la première mi-temps, le premier but, le premier deuxième but, la première égalisation, etc. Le premier carton jaune, le premier carton rouge. Espérons que la plupart de ces premiers de leur classe se retrouverons pour le premier match. Le premier match de la première coupe du monde de football organisée sur le sol du continent africain, continent du premier homme. (http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=164)

 

Problème : la première causerie d'avant-match aura lieu avant le début de la compétition. De même que les premiers billets déchirés, les premières places trouvées ou perdues, les premières frites mangées. Peuvent-ils être les premiers d'une compétition alors que celle-ci n'a pas encore commencé ? Heureusement, il y a la cérémonie d'ouverture. (http://www.apanews.net/apa.php?page=show_article&id_article=126012) Elle porte ce nom parce qu'elle ouvre, au sens propre, la compétition : elle est le premier pas, l'entrée dans la compétition.

 

Toute entrée porte en elle une ambigüité : est-elle un commencement par elle-même ou la préparation du commencement ?

Pourquoi le public applaudit-il l'artiste qui entre en scène ? Il n'a pourtant encore rien dit ! Il faut conjurer le sort et le stress : ne pas montrer qu'on attendait, en faisant comme s'il y avait déjà eu une première blague - pour, justement, qu'il n'y en ait pas. Et puis, applaudir au début, au cas où le spectacle ne vaudrait pas le coup de le faire à la fin - le public a payé pour la performance ET pour les applaudissements.(http://www.madcine.com/films/singlevideo.php?cid=14&lid=989 Voyez la fin de la deuxième minute)

La tradition veut que le marié porte la mariée pour sa première entrée dans la maison conjugale. (http://www.touslesmariages.com/dossier-tradition-porter-la-mariee-pour-franchir-le-seuil-de-la-porte-5-102.htm) Pour éviter qu'elle trébuche ? C'est ce qu'on raconte aux enfants et aux grands-mères. En vérité, il s'agit de créer un mini événement qui détourne l'attention du commencement de la vie conjugale.

Le ballet et l'opéra comportent deux scènes d'entrée. L'ouverture - en général, les thèmes principaux de l'oeuvre - est en effet précédée d'une salve d'applaudissements. Si l'orchestre doit nous préparer à l'entrée en scène imminente de la danse et du chant, les applaudissements doivent masquer autant que possible le passage du silence et de la disharmonie à la musique. Double angoisse avant la naissance au monde de la musique, de la danse et du chant.

 

Marseillaise et présentation des équipes aux officiels avant les finales de Coupe de France, hymnes nationaux avant les rencontres internationales même sans la présence d'aucun chef d'Etat, autant de manifestations visant à nous détourner du football en nous faisant croire qu'il est bien plus qu'un jeu auxquels participent vingt-deux jeunes gens. Au cas où la culpabilité nous prendrait de regretter tant de futilité, les drapeaux et la pompe nous rassurent.

 

 Le début lui-même a un début.

 

(à suivre...)

Publié dans Ambiance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article