Una plancha de tapas - la cocina del mundial...

Publié le par enragé

Deux semaines déjà que nous sommes au régime Coupe du Monde de Football de la FIFA 2010, voyons un peu ce qu'on nous a servi. Eh bien, il faut l'avouer, en période de crise nous faisons vache maigre. Pas grand chose à se mettre sous la dent, les assiettes ne sont pas vides mais le fumet est peu ragoûtant.

 

Signalons tout de suite que nous n'avons eu que peu de plats réellement cuisinés, de ceux dont on se souvient longtemps et qui nous font sortir de table les larmes aux yeux, heureux de ces instants à regrets trop vite passés. On nous a bien servi un maté, on eu droit à une choucroute et à une caldeirada de peixe, mais très vite préparés, faciles : pour touristes. Les gastronomes restent sur leur faim.

 

Pas de couscous. Pas de paëlla. Pas de caviar. Peu de vin. La bière est fade, comme les sauces, comme les viandes. Des sushis, oui. Mais point trop n'en faut : la cuisine n'est pas variée !

 

On voit les mêmes feintes de sauces, les mêmes restes techniques, les mêmes mimiques au chocolat. Et surtout, on nous sert sans arrêt ces indigestes biscottes beurrées ou confiturées, sans raison, sans qu'on les ait commandées : le doyen des toques noires de toutes les couleurs a dû juger qu'il faisait froid, et qu'il fallait nous engraisser.

 

On espère que ça change... On a bien réussie à étouffer les vuvuzelas, on doit pouvoir....

 

Et ça change un petit peu. A peine.

Car il y avait du football, hier !

 

Uruguay 2 - Corée du Sud 1

(Bande-son : The Beatles, "Rain")

 

USA 1 - Ghana 2

(Bande-son : Bruce Springsteen, "Born in the USA")

Publié dans Gastronomie

Commenter cet article