Symphonie in black.

Publié le par enragé

"Je suis le Ténébreux, le Veuf, l'Inconsolé,

Le Prince du Sifflet, le Carton en Furie,

Ma vocation est morte - mon maillot bariolé

Reflète les langueurs de ma Mélancolie.

 

Après ces matchs pourris, toi qui m'as tant hué,

Reconnais les mérites de ma litanie :

Les sanctions à tout-va, les bons joueurs expulsés,

Les décrets partiaux créent de la tragédie !

 

Suis-je un dieu ou un homme ? Suis-je Lahm ou Veron ?

Je me rêvais joueur, je les mène à l'arène.

Je suis le seul héros, la conscience sereine :

 

Mon front est rouge encor de la lueur des cartons

- Modulant en artiste les déculottées

Justement appliquées sur des fesses dorées."

 

Cent cinquante ans déjà que Gérard de N. dans les Rondelles chante le difficile métier d'arbitre de football, et ce n'est qu'aujourd'hui que la FIFA a enfin décidé de vanter les mérites de ces hommes passés il y a quinze ans déjà du noir à la couleur.

 

Nous apprenons aujourd'hui que 96% des décisions arbitrales lors de la coupe du monde étaient de bonnes décisions.

 

Nous apprenons qu'il n'y a jamais eu aussi peu de cartons et de blessures.

 

Nous savions déjà qu'il n'y avait jamais eu aussi peu de buts, que nous ne nous étions jamais autant ennuyés lors d'une coupe du monde. A quoi nous est-il répondu que c'est la faute des joueurs, pires que les arbitres, puisqu'ils n'ont réussi que 60% des tirs au but !

 

Un argument fort, donc, contre l'usage de la vidéo : plus on retire de responsabilités aux arbitres, plus on se prive de leurs indéniables qualités.

 

Alors, faudrait-il augmenter le nombre d'arbitres dans la surface de réparation ? Ca ne servirait à rien, puisque ces incapables de joueurs manqueraient les pénaltys accordés.

 

Et si les arbitres eux-mêmes tiraient les pénaltys ? Proposition intéressante, poursuivez.

 

Voilà, s'ils arbitrent si bien, c'est qu'ils connaissent le football mieux que personne. Donc ils doivent être plus performants (et sans aucun doute moins chers). Donc il faut les laisser jouer. Et nous aurons alors un football fairplay, propre, digne, beau, péchu...

 

Le kif, quoi, comme dirait Nico ! Mais, s'inquiète Hugo, nous on fait quoi ? Bah, t'es con ou quoi, répond Yoyo : on fait grève !

 

Espérons que, pour la coupe du monde au Brésil, Roberto, Ronaldo, Gilberto, Lucio, Robinho et conso ne se laisseront pas faire... Messi ? Mais no !

Publié dans Jeu

Commenter cet article

Anna 14/09/2010 11:09


Julien, c'est un texte genial. Quel travail de language!